z

Livraison gratuite avec tout achat de 75 $ et plus

Cette section ne contient actuellement aucun contenu. Ajoutez-en en utilisant la barre latérale.

Cette section ne contient actuellement aucun contenu. Ajoutez-en en utilisant la barre latérale.

Pourquoi je perds mes cheveux?

Saviez-vous que l’on perd en moyenne de 50 à 100 cheveux par jour? Comme la peau et les ongles, chaque cheveu a un cycle de vie. Il pousse et finit par tomber. Par contre, on parle de perte de cheveux ou alopécie lorsque l’on perd plus de 20% de nos cheveux quotidiennement. Ce désordre peut survenir de plusieurs façons, comme la calvitie, la chute diffuse ou la pelade. Nombreuses sont les causes qui peuvent mener à une perte de cheveux excessive, mais la plupart des cas sont étroitement liés avec un débalancement hormonal. 


Perte de cheveux, une question de génétique ou d’hormones 

Premièrement, la perte de cheveux peut être de nature génétique. On parle dans ces cas d’alopécie androgénétique ou héréditaire, qui est causée par la sécrétion excessive d’enzymes par une glande située dans le cerveau, la 5-alpha réductase. Les enzymes entrent en conflit avec la testostérone, une hormone produite par les hommes mais également en petite quantité par les femmes. Ensemble, les enzymes et la testostérone forment le DHT, qui entraîne la perte des cheveux. 


Deuxièmement, on peut observer une perte de cheveux suite à un débalancement hormonal. En effet, l’œstrogène, la progestérone et la testostérone sont trois types d’hormones qui jouent des rôles extrêmement importants dans l’équilibre du corps. Lorsque l’une ou plusieurs d'entre elles présentent une baisse ou une augmentation de son niveau normal, il peut y avoir plusieurs conséquences, comme la perte des cheveux ou un changement de la santé-beauté de la chevelure.


Une perte de cheveux survient généralement suite à un accouchement, ou lors de la ménopause, puisqu’il y a une baisse marquée de l’œstrogène. Certaines maladies peuvent aussi avoir une incidence directe sur la croissance des cheveux, comme le syndrome des ovaires polykystiques, le psoriasis, l'hypothyroïdie et l'hyperthyroïdie. 


Certains facteurs externes peuvent avoir une influence notable sur notre santé physique, comme un choc émotionnel ou une période stressante, la prise d’un médicament (antidépresseur, antifongique, médicament cardiovasculaire) ou d’un traitement médical (chimiothérapie), ou encore de nouvelles habitudes alimentaires. Peu importe la cause, elles sont toutes reliées à un déséquilibre hormonal, qui peut engendrer plusieurs conséquences sur le corps. Certaines conséquences ne sont pas nécessairement reconnaissables rapidement (fatigue, irritation, comportement dépressif), tandis que d’autres sont bien visibles (eczéma, perte de cheveux), tels des signaux d'alarme du corps pour nous indiquer que quelque chose cloche.


Les conséquences de la perte de cheveux

Les conséquences d’une perte de cheveux sont considérables. La chevelure d’une personne, homme ou femme, jeune ou moins jeune, peu importe sa nationalité, fait partie de sa personnalité, de son image. L’impact émotionnel est important, et la confiance en soi peut être grandement affectée. C’est pourquoi il importe de rééquilibrer le corps et éventuellement inciter les follicules pileux à poursuivre leur travail, pour ainsi redonner une chevelure et une confiance à l’image de la personne qui la porte. Certaines causes sont impossibles à éviter; Norgil peut aider à limiter les dégâts, grâce à des produits québécois cosméceutiques naturels et biocompatibles qui peuvent stimuler la pousse des cheveux. Vous avez une perte de cheveux importante? Contactez nos experts Norgil naturothérapeutes pour en savoir davantage. Nos consultations se font également à distance! 

Recherche

z